Douche pré-opératoire

Douche pré-opératoire

Contrôle des infections bactériennes de la peau du patient

En chirurgie, il existe toujours un risque d'infection des plaies chirurgicales en raison de la présence de bactéries de la flore cutanée naturelle du patient. L'existence d'un lien significatif entre les cultures cutanées positives et les taux d'infections des plaies montre que le patient est une source possible de contamination.1

Dans le bloc opératoire, le personnel et le matériel médical suivent systématiquement une procédure de désinfection avant le début des interventions. Le site chirurgical est propre. De même, le patient doit suivire un protocole de douche pré-opératoire et d'antisepsie de la peau. Ceci constitue une manière sûre et efficace de désinfecter le corps avant l'intervention.

L'utilisation de la solution moussante antiseptique à base de chlorhexidine pour la douche pré-opératoire et d'une pommade nasale peut réduire le risque d'infections nosocomiales à Staphylococcus aureus de près de 60%.3

Le gluconate de chlorhexidine présent dans la solution moussante antiseptique à base de chlorhexidine permet d'éliminer rapidement et efficacement un large spectre de bactéries Gram positif et Gram négatif, de levures, de champignons et de virus.4

La solution moussante antiseptique à base de chlorhexidine assure l'inactivation du virus H5N1 (souche de grippe aviaire NIBRG-14)3 en 20 secondes et l'inactivation du virus H1N1 (souche de grippe porcine VR-333) en 30 secondes.6

Des tests ont montré que chez les patients ayant pris une douche pré-opératoire avec de la chlorhexidine 4%, 43% des sites d'incision ne présentaient pas de croissance bactérienne . Contre seulement 16% des sites d'incision lors de l'utilisation de PVPI et 5% des sites lors d'utilisation d'eau et de savon.9

Mode d'emploi

En suivant ces étapes , le patient est sûr de réduire le risque d'infection pour lui-même et pour les autres, avant et pendant son séjour à l'hôpital :

Veuillez suivre ce protocole à chaque douche pré-opératoire.

Présentation de la solution moussante pour lavage corporel par le Professeur Judith Tanner

Mölnlycke Health Care et le Professeur Judith Tanner présentent la douche pré-opératoire et les résultats de l'étude comparant l'utilisation de deux produits antiseptiques au savon.

Cette étude a également été publiée dans Journal of Infection Prevention en 2011.

Lisez l'article en entier et regardez la vidéo

NoImage

(mm:ss)

Références

  1. Brote L. 1976. wound infections in clean an potentially contaminated surgery. Acta Chir Scand. 142: 191-200.
  2. JTanner et al. A fresh look at perioperative body washing. Journal of Infection Prevention. (2012) vol 13 11 – 15 / Molnlycke Healthcare Report REPR0654
  3. Bode LGM et al.; 2010. NEJM. Preventing surgical-site infections in nasal carriers of Staphylococcus aureus. Vol 362; 9-17
  4. Denton, GW; 2001. Chlorhexidine. Chapter 15 in Disinfection, Sterilization, and Preservation. Ed. Block SS. Fifth Ed. Lippincott Williams and Wilkins.
  5. Rapport Mölnlycke Health Care REPR0432
  6. Rapport Mölnlycke Health Care REPR0150
  7. Rapport Mölnlycke Health Care REPR0781
  8. Larson EL, Eke PI, Laughon BE. 1986. Efficacy of alcohol-based hand rinses under frequent use conditions. Antimicrobial Agents and Chemotherapy. Vol 30; 542-544
  9. Garibaldi RE et al. 1988. Prevention of intraoperative wound contamination with chlorhexidine shower and scrub. J of Hosp Infec. Vol 11:5-9

Système de détection des perforations

En double gantage, un sous gant coloré, porté sous un gant standard, permet...

Gants sans latex ni accélérateurs chimiques...

Les gants NeoDerm® en polychloroprène (néoprène) que nous proposons sont...

Lutter contre les infections (infections...

Plus de 1,4 million de personnes souffrent au moins une fois dans leur...

Les masques chirurgicaux BARRIER® conformes...

La norme européenne stipule que le principal usage prévu pour les masques...